Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Allocution Medard Ntep21111Le samedi 13 novembre dernier se tenait la troisième édition de la remise du Prix Moumié. La cérémonie a eu lieu à l'hôtel Ramada Encore de Genève en Suisse, où un parterre d'invités venus de l'Afrique, des Etats Unis d'Amérique, du Cameroun, de l'Europe  y ont pris part. Bien avant les cérémonies de la soirée, une procession a eu lieu à la Grand-Rue n°4 où Moumié fut empoisonné le 3 novembre 1960. Nous publions ce jour l'intégralité du discours prononcé lors de cette procession par Monsieur Médard Ntep, président de l'ONG Coeur de France Monde. Une allocution à la fois riche et musclée. Lisez plutôt

 

Cher (es) amie es)

Frères et sœurs d'ailleurs, d'Afrique et plus particulièrement du Cameroun réunis ici en ce jour, permettez-moi de dire Merci aux organisateurs de cette journée de commémoration. Merci au nom de l'association Cœur de France Monde (CDFM) qui se sent honorée d'être invitée ici pour rendre hommage au grand combattant de la liberté, qu'a été Félix Roland MOUMIE, qui aux côtés et avec Ruben UM NYOBE, Ernest OUANDIE et d'autres encore ont été les vrais artisans de la réunification et de l'indépendance du Cameroun.

 

Sur la personne de Félix Roland MO~, de sa naissance le 1 er novembre 1925 à l'hôpital de Njissé à Foumban à sa mort 35 ans plus tard le 03 novembre à l'hôpital cantonal de Genève, les organisateurs de cette journée vous en diront plus. Cela étant dit, je me permettrais simplement de poser une question et essayerai d'y apporter non pas la réponse, mais une réponse, la mienne.

 

Cette question, c'est pourquoi MOUMIE a t-il été assassiné le 03 novembre 1960 à Genève?

 

Félix MOUMIE a été assassiné parce qu'avec ses compagnons DM, OUANDIE, KINGUE et d'autres, il menait un combat noble, le combat pour: .
- l'unification du Cameroun
- l'indépendance du Cameroun
- le bien être des Camerounais

 

Il a été assassiné parce qu'il était ce leader rebelle qui donnait des insomnies à la France dont le Cameroun était une chasse gardée, mais surtout à Ahmadou Ahidjo qui aux pouvoirs depuis deux ans en tant que Premier Ministre, puis Président de la république, mettait en place, une politique néo-coloniale très néfaste au peuple camerounais. Et on voit encore les conséquences de cette politique aujourd'hui cinquante ans après."


Je voudrais terminer en disant à tous ici et ailleurs, jeunes ou moins jeunes que Félix Roland MOUMIE a été un exemple d'un homme engagé très jeune dans une cause à laquelle il croyait profondément, souvenons nous, il entre à l'UPC à 23 ans et en devient le Président à 27 ans en 1952. Sans relâche, avec une totale abnégation, il a mené la lutte pour la dignité de l'homme camerounais en particulier, mais de l'homme tout court en général. Alors, puissions-nous' suivre son exemple?

 

A tous nos frères et sœurs qui ne sont pas présent ici parmi nous, en ce jour commémoratif, et qui n'osent jamais pour certains s'afficher pour les combats noble et digne par peur des représailles de la dictature néocoloniale de Yaoundé, je leur dit ceci: la lâcheté et l'hypocrisie légendaire de certains de nos frères Camerounais prendra [m de gré ou de force, aussi bien du côté de ce gouvernement sans président, dont le pilotage à vue fait la risée de l'Afrique et des Camerounais, depuis que le sanguinaire Ahmadou Ahidjo à laisser sa place au plus grand fainéant des chefs d'Etats de la planète ..

 

Le Mutisme et la lâcheté d'une partie du peuple, cautionne forcement les dérives de notre République bananière, dont le palmarès de la honte se trouve dans nos universités, avec des soient disant intellectuels du ventre de la honte et des motions de soutiens Bidon.

 

Transformer les lieux du savoir dont les universités en motion de soutien d'un gouvernement est un crime à l'encontre du peuple Camerounais. Avec ou sans eux le combat continu, et l'œuvre du Dr Moumié et de tous les combattants ne murira pas.

 

Que vive Félix Roland MOUMIE et tous ses compagnons. Je vous remercie

 

Médard Ntep, Président Fondateur de l'ONG Cœur De France Monde

 

Une vue des lauréats. A gauche le Député Nintcheu reçoit les prix de Sa Majesté Sokoundjo et Jean Bosco Talla, au milieu , une proche de feu Me Goungaye, ensuite Nrumah Mukong et enfin Mlle Goungaye

DSC 2014

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :